“L’homme qui peut se mettre à la place des autres, qui peut comprendre le mécanisme de leurs pensées n’a pas à s’inquiéter de ce que l’avenir lui réserve.”

Owen Young

Si tu ne comprends pas les gens : pas de panique !

Déceler comment les personnes autour de nous interagissent et fonctionnent est une réelle épreuve : on ne sait jamais à quoi s’attendre.

À chaque fois que tu rencontres une nouvelle personne, tu te demandes bien comment tu vas pouvoir lui faire confiance ou encore comme tu vas lui plaire.

Au travail, tu ne sais pas comment aborder les problèmes sans créer un conflit avec tes collègues. Tu as peut être même peur de demander une augmentation à ton patron parce que tu as peur de sa réaction.

La vérité, c’est que TOUS les êtres humains suivent une recette.

Tout comme on utilise une simple recette pour réaliser le même gâteau. Les personnes autour de toi utilisent une recette pour arriver à leurs fins.

La bonne nouvelle ?

Une fois que tu as compris leur recette, tu mettras tes ennemis (même les gens que tu détestes) dans ta poche.

Voici comment comprendre facilement les gens, même ceux qui te manipulent :

Comment comprendre les autres, peu importe qui ils sont :

Comme tu le sais une recette est faite d’ingrédients, qui varient selon leur quantité et leur importance. Si on met plus de sel que de sucre ou que l’on met 2 olives ou lieu de 2 oeufs dans un gâteau, il n’aura pas le même goût.

C’est exactement la même chose pour nous. On fonctionne tous selon des ingrédients (nos qualités et nos défauts).

Dans cet article, nous nous concentrerons sur les défauts de chacun. Il existe 7 grands principaux. Pour chacun d’eux, nous verrons comment tu peux en tirer parti et mettre tes ennemis en position de faiblesse.

Il existe donc 7 profils différents pour mieux comprendre les autres :

1- L’Envieux : Manque de confiance en lui et se compare

2- Le Conformiste : Suit le leader du groupe

3- Le Rigide : Campe sur les mêmes positions

4- L’Obsédé : Égocentrique et adore parler de lui

5- Le Paresseux : Évite les efforts et cherche des raccourcis

6- L’ Émotif : Guidé constamment par ses émotions

1- L’Envieux : Manque de confiance en lui et se compare

Ce premier profil de personnes constitue celles qui passent leur temps à se comparer. Il est lié principalement au fait qu’elles manquent cruellement de confiance en elles. Ainsi, la comparaison leur permet de se rassurer face à leur situation. C’est l’exemple typique du : « Ça m’a rassure: Isabelle est encore célibataire à 25 ans. Je ne suis pas la seule dans ce cas là. »

On reconnait facilement une personne « envieuse » par sa proportion à envier les autres. Dans les discussions, elles ont l’habitude de sur-complimenter leur interlocuteur, parfois même de manière déraisonnable.

Quand tu regardes bien dans ton entourage, tu connais surement une personne qui dit souvent :

-« Ca me rassure, je ne suis pas le seul à faire ça. Regarde machin le fait aussi. »

-« Tu as vu Isabelle à un nouveau copain. Elle a tellement de chance. Ils ont l’air si bien ensemble. Je l’envieeee… »

-« Je ne serai jamais aussi bon en sport qu’Antoine. »

-« Je ne réussirai jamais aussi bien ma vie que lui. »

Mettre L’Envieux dans sa poche :

Comme tu l’as compris, L’Envieux a besoin d’être constamment rassuré. Il n’est jamais vraiment sûr de lui.

La première chose à faire est de s’intéresser sincèrement à lui. Notamment en le mettant en avant sur des sujets vers lesquelles il est compétent (ses passions, son métier,…). Pourquoi ne pas le questionner longuement sur des domaines qui le tiennent à coeur ? N’hésite pas non plus à lui demander conseil. Il se sentira alors utile et surtout mis en avant.

La seconde : rends toi vulnérable.

Avec elles, plus qu’avec d’autres profils de personnes, il est primordial de dévoiler tes difficultés. Peu importe leurs natures, cela peut être des hésitations face à un projet ou des obstacles que tu rencontres actuellement dans ta vie. Ainsi, elle se sentira moins seule dans sa situation et cela ne fera que renforcer ta relation.

À éviter : se vanter.

Une personne qui manque de confiance en elle a besoin constamment d’être rassurée. Le fait de se vanter ne fera qu’empirer la situation. Si tu as vraiment besoin de parler d’une réussite ou d’un exploit particulier, attribue cela (devant elle) à de la chance plutôt qu’à tes compétences hors normes (même si c’est le cas !)… Tu pourras t’en vanter avec d’autres personnes, mais pas elle.

2- Le Conformiste : Suit le leader du groupe

Peu importe la taille du groupe, il y’a toujours un leader. De manière (très) résumée, le leader est celui qui prend le plus de risques. C’est celui qui prend le plus de décisions. Par exemple, placé dans un groupe d’amis, c’est lui qui proposera de se faire un cinéma vendredi soir ou de passer des vacances à Ibiza. Dans la plupart des cas, c’est aussi lui qui fera le plus d’efforts pour qu’un projet aboutisse (pouvoir partir à Ibiza ou sortir au cinéma, dans mon exemple).

Le conformiste correspond alors à celui qui est toujours en accord avec les idées du leader du groupe. Il attend souvent qu’une ou deux personnes acquiescent à ses idées et finit par suivre la masse. Il est donc toujours en faveur des idées prônées par la majorité. C’est l’exemple type de la personne qui est « dans les rangs » ou « le bon petit soldat » comme on dit chez nous.

Mettre le Conformiste dans sa poche :

N’étale pas ta différence.

Tu peux avoir des idées différentes des autres personnes de ton groupe ou encore vouloir des choses en dehors des normes. C’est tout à fait normal. Cependant, si tu souhaites te lier avec une personne conformiste, il est essentiel de ne pas étaler ta différence. Les personnes qui s’opposent aux idées du groupe les mettent mal à l’aise. Cela serait donc contraire à notre envie. Rien ne t’empêchera d’exposer ta différence auprès d’un autre groupe de personnes.

Surveille tes paroles.

C’est en étroit lien avec ce que l’on a dit plus haut. Si tu souhaites te lier avec une personne conformiste, n’exprime pas ta différence. Tu auras tout le temps d’en discuter avec d’autres.

3- Le Rigide : Campe sur les mêmes positions

La plupart des comportements du rigide sont justifiés par la simple raison qu’ils existent depuis longtemps. Pourquoi les remettre en question ?

Tu as surement entendu ce genre de phrase : « Au petit déjeuner, c’est du pain et de la confiture et je n’ai jamais changé. » ou encore « Je n’ai jamais fait de sport et je suis en très bonne santé. Pourquoi ça devrait changer ? »

La personne rigide est souvent bornée et campe très vite sur ses positions. La plupart du temps, elle refuse d’écouter le point de vue de l’autre. Si elle le fait, elle l’écoute à moitié. Au fond, elle sait pertinemment que ses choix sont les meilleurs.

L’exemple bien concret d’une personne rigide est une personne âgée. Bien que je sais pertinemment que toutes les personnes âgées ne sont pas rigides, une grande majorité l’est. Et cela est tout à fait compréhensible ! Souvent avec l’âge, on a tendance à rester sur nos idées et plus le temps avance moins on a envie d’y changer. Toute irruption dans leur mode de fonctionnement sera vue comme une agression.

Mettre le Rigide dans sa poche :

Ne pas chercher à le froisser.

Peu importe ce que tu lui diras, il aura toujours la même idée : « j’ai toujours fait comme ça. Cela a très bien marché. Pourquoi je ferai autrement ? » Le conseiller de changer sa façon de faire telle ou telle chose l’amènera le plus souvent à se braquer. Il finira par ne pas t’écouter. Au pire, cela pourra se finir par un conflit. Mieux vaut prendre acte de sa rigidité et ne pas chercher à le froisser. Plus tu chercheras à avoir raison, au plus il cherchera à résister. Accepte-le dès à présent. Rien ne t’empêchera d’agir différemment quand il ne sera pas là.

4- L’Obsédé : Égocentrique et adore parler de lui

L’être humain adore parler de lui. C’est comme ça. On aime TOUS parler de nous. D’ailleurs, un conseil que je donne souvent aux personnes que j’accompagne qui sont préoccupées par le fait de rendre une conversation intéressante : fais parler ton interlocuteur un maximum, pose lui un maximum de questions sur lui, il te trouvera (hyper) intéressant.e. Essaye et tu verras. Effet garanti.

Malgré ça, il y’a toujours des gens qui s’aiment plus que la moyenne…On connait tous dans notre entourage une personne qui parle constamment d’elle. On va parler d’un sujet complètement différent et elle va sans cesse revenir sur elle : « tu as raison et puis MOI JE… », « Ca me rappelle quand J’AI… »

Mettre L’Obsédé dans sa poche :

Tenter de voir le monde à travers ses propres yeux.

Il place ses désirs bien avant ceux des autres. Il est donc important de chercher à assouvir ses intérêts (ou de lui faire croire) avant les tiens. Il t’en sera d’autant plus reconnaissant.

Oriente la conversation sur lui et ses intérêts (de façon générale).

L’obsédé (encore plus que les autres) adore parler de lui. Pourquoi s’en priver pour en titrer profit ? Plus il parlera de lui, plus il te trouvera interessant.e. De façon générale, comme je l’ai dit plus haut, tu auras tout à y gagner si tu orientes la conversation sur ton interlocuteur (et ses intérêts).

5- Le Paresseux : Évite les efforts et cherche des raccourcis

Découragé rien qu’à l’idée de fournir le moindre effort, le paresseux est le plus souvent à la recherche de raccourcis. Ce n’est pas une mauvaise chose en soi. Certains utilisent même cette paresse comme une façon d’être plus productif : faire x heures maximum sur tel projet.

Les personnes paresseuses sont en quête de l’astuce du siècle qui leur permettront d’atteindre plus rapidement leurs objectifs. Attention, parfois cela peut être délétère.

Mettre le Paresseux dans sa poche :

Pratiquer la prudence.

Ne dévoile pas toutes tes cartes à une personne paresseuse. Cela peut être délétère, notamment si c’est dans le cadre du travail ou dans un milieu ou il y’a de la concurrence. Conserve donc tes meilleures idées pour toi, pour qu’elle ne puisse pas les réutiliser.

6- L’ Émotif : Guidé constamment par ses émotions

Il navigue au grès de ses émotions, une fois c’est « oui » puis une autre, c’est « non ». Ce sont souvent des personnes qui ont du mal à tenir des promesses. C’est à dire qu’elles prennent des décisions sous le coup de leurs émotions du moment. Passés quelques jours, elles ne ressentent plus la même chose et donc changent de point de vue face à la situation.

C’est vrai pour les promesses mais également pour leurs comportements en général. Par exemple, elle peuvent se réveiller un jour en pleine forme en étant très agréable. Après avoir eu connaissance d’une mauvaise nouvelle, leur état émotionnel peut changer complètement : passer de la joie à la tristesse, le même jour.

Mettre L’Émotif dans sa poche :

Prendre de la distance.

Du fait qu’elles peuvent changer à tout moment d’émotions, il est important de conserver un détachement. Cela t’évitera ainsi d’être déçu.e par cette personne et tu garderas ainsi le contrôle de la situation.

Juger par les actes plutôt que par les mots.

Face à ce type de personne, on peut se sentir vite déstabilisé, sans savoir quoi penser ni quoi faire. Ainsi, il est essentiel de juger ses comportements par ses actes plutôt que par ce qu’il dit. De façon générale, avec ces personnes, fie-toi à toi même.

7- L’Agresseur : Agit de façon sournoise pour arriver à ses fins

Parmi les 7 profils, l’agresseur est certainement le plus difficile à discerner. En effet, il agit souvent de façon discrète, à l’abris des regards. La plupart du temps, il frappe là ou nous ne l’aurons pas imaginé.

Dans la vie de tous les jours, l’agresseur correspond à une personne qui recoure à la sournoiserie pour arriver à ses fins. Cela peut être de tout le temps venir en retard (pour garder le contrôle de la situation parce que c’est lui qu’on attend), changer de projet ou d’idées subitement ou de lancer constamment des piques bien placées.

Mettre L’Agresseur dans sa poche :

Les fuir comme la peste.

N’hésite pas à chercher dans leur passé. Ce sont souvent des personnes qui ont mauvaise réputation dans leur entourage. Cependant, si tu n’as pas d’autres choix que de collaborer avec eux (dans le cadre du travail, activités,…), fais lui bien comprendre que tu ne te laisseras pas marcher sur les pieds. Il ne faut surtout pas se laisser faire avec ces gens là.

As-tu trouvé à quel profil tu faisais parti ?

Ton audaciologue,

Simon.

Si tu souhaites continuer ta lecture, tu peux télécharger le petit livre que j’ai écrit, et qui s’appelle « 9 Étapes Pour Vaincre La Timidité Et Devenir Plus Sociable« .

Il suffit d’indiquer ton e-mail pour le recevoir tout de suite :

Reçois le livre 9 Étapes Pour Vaincre La Timidité
Et Devenir Plus Sociable
par e-mail :

LIVRE OFFERT